Ferme du CDBQ

 

Les installations du CDBQ

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Recherche sur le mouton à La Pocatière / Une nouvelle étape pour le partenariat CEPOQ-CDBQ

Ste-Anne-de-la-Pocatière, le 10 novembre 2016 – La production d’agneaux du Québec est en plein essor alors que seulement 48 % de la demande des consommateurs est actuellement rencontrée par l’offre domestique, le reste devant être comblé par l’importation. Or, à l’instar des autres secteurs de l’économie, la recherche est un élément incontournable pour soutenir le développement des entreprises qui opèrent dans un environnement toujours plus compétitif. C’est sur cette toile de fonds de développement que le Centre d’expertise en production ovine du Québec (CEPOQ) et le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) ont uni leurs compétences pour maintenir, voire augmenter, leurs activités de recherche en production ovine à La Pocatière.

« Afin d’être le plus efficace possible pour la réalisation de mandats de recherche sur le mouton au bénéfice du secteur agroalimentaire canadien, il va de soi que des partenaires aux compétences complémentaires ont tout avantage à unir leurs forces. C’est pour cette raison que le partenariat historique, et maintenant amélioré, entre le

CDBQ et le CEPOQ nous apparait comme étant une avenue encore plus prometteuse pourl’avenir », mentionne le président du CEPOQ, M. Georges Parent, agronome et éleveur ovin de longue date.

Ce nouveau partenariat se traduit par un changement significatif dans le partage des tâches entre les deux organisations. Plus concrètement, le CDBQ assume maintenant la responsabilité des opérations commerciales du complexe ovin, lequel était opéré jusqu’à maintenant par le CEPOQ. Pour ce faire, il compte sur le soutien professionnel de l’équipe d’experts du CEPOQ. Parallèlement, étant libéré des contraintes relatives aux opérations de la ferme ovine, le CEPOQ peut concentrer ses ressources sur ses activités de recherche, de développement et de formation en bénéficiant d’un accès privilégié au complexe ovin, où ses bureaux sont d’ailleurs toujours situés.

« Il était clair pour nous que les facteurs de succès à mettre en place pour l’exploitation commerciale d’un troupeau ovin et les besoins de recherche du CEPOQ et de l’industrie étaient tout-à-fait compatibles. Nous entrons donc dans une nouvelle formule de collaboration rapprochée avec le CEPOQ pour le partage d’expertise et d’infrastructures. Les développements qui en découleront contribueront au rayonnement et à la réalisation de la mission de nos deux organisations », précise M. Gilles Martin, président du CDBQ.

Pour réussir ce virage, un changement rapide dans la composition du troupeau de moutons était nécessaire, autant pour améliorer les résultats commerciaux de l’exploitation que pour rencontrer les besoins de recherche actuels et futurs du secteur. Des partenaires régionaux ont généreusement contribué à l’effort de levée de fonds pour ce faire. Le CEPOQ et le CDBQ tiennent à remercier : la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière, la MRC de Kamouraska, la Municipalité de Ste-Anne-de-la-Pocatière, le Groupe coopératif Dynaco et Développement économique La Pocatière (DELP). Le CEPOQ et le CDBQ sont deux organismes à but non lucratif situés à Ste-Anne-de-la-Pocatière et qui fêteront leurs 20 ans d’existence en 2017. Avec une masse salariale de plus de 1 100 000 $ au CDBQ et de 585 000 $ au CEPOQ, ils contribuent à l’économie régionale en procurant de nombreux emplois.


Le CDBQ dispose d'infrastructures modernes et adaptées à la recherche, au développement et au transfert technologique en production ovine. Situés à La Pocatière, les bâtiments de l’ancienne station de recherche d’Agriculture Canada ont une capacité de plus de 360 sujets adultes et leur suite. Parmi ces bâtiments, le CDBQ utilise une bergerie complètement isolée (bergerie chaude) et une bergerie partiellement isolée (bergerie froide). Ces structures permettent de réaliser des projets dans des environnements différents représentatifs des réalités de la production ovine.

Les installations de la ferme du CDBQ font l’envie de plusieurs centres de recherche à travers le monde. En effet, le CDBQ dispose de structures permettant la réalisation de protocoles expérimentaux complexes et précis. Ainsi, les traitements peuvent être appliqués sur un ou plusieurs sujets à la fois selon les besoins de l’expérience. La manipulation des sujets est favorisée par des corrals et des tables de contention facilitant ainsi l’efficacité des mesures réalisées. L’utilisation d’appareils informatisés de pointes, de prise de mesures, assure également une grande précision aux chercheurs.

Le CDBQ met également à la disposition des équipes de recherche une salle de chirurgie à même les installations de la ferme. Celle-ci est bordée d’un laboratoire complet possédant la majorités des équipements de bases. Plusieurs types d’appareils très utiles dans la réalisation de différents protocoles sont disponibles: 

  • Équipements de laboratoire (microscopes, centrifugeuses, pH mètre, spectrophotomètre,...);
  • Balance électronique avec lecteur de boucles électroniques;
  • Robot d’alimentation qui offre une alimentation sous forme de ration totale mélangée 3 fois par jour aux animaux;
  • Corral et carrousel de manipulation;
  • Table de contention...

Le personnel de la ferme du CDBQ a été formé pour appliquer des protocoles de recherche à la perfection. De plus, il est en mesure d’aider les chercheurs dans la préparation des expériences afin de les adapter à la réalité de la production et aux possibilité de la ferme.