Génétique et Reproduction

 

La génétique au CEPOQ

Le maintien et l’accroissement de la compétitivité dans le secteur ovin passe nécessairement par une accentuation des efforts relativement aux enjeux touchant l’amélioration génétique des troupeaux. La Table filière ovine identifie ce secteur comme prioritaire pour accroître la qualité des produits ovins québécois et leur différenciation. Comme il est possible de le constater dans plusieurs autres productions agricoles, un système génétique efficace permet des gains monétaires majeurs pour une industrie. Afin que les producteurs deviennent les chefs de fil canadiens en matière de génétique, ce secteur sera vraisemblablement celui qui subira le plus de modifications et demandera de plus en plus de moyens financiers.

Le MAPAQ a identifié le CEPOQ comme le maître d’œuvre de la dynamisation du schéma génétique ovin québécois. Afin de produire une analyse de la structure actuelle et de proposer de nouvelles orientations, le CEPOQ a mandaté le Dr Jacques Chesnais, spécialiste en amélioration génétique des troupeaux. Son étude dresse le portrait des différents outils et des méthodes d’évaluation et d’amélioration génétique en plus de formuler des recommandations adaptées aux principaux enjeux de l’industrie. Selon les estimations de ce spécialiste, le schéma génétique ovin a le potentiel de générer des gains économiques de l’ordre de 3,5 millions de dollars par année au Québec. Pour optimiser ce potentiel, les outils du schéma doivent être harmonisés, modernisés et des investissements ciblés doivent être effectués. Le CEPOQ désire utiliser ce rapport comme guide de développement pour les prochaines années.

 (Rapport Chesnais 2002)

Mandat du secteur Génétique et Reproduction

  • Coordonner la mise en place du schéma génétique ovin québécois ;
  • Harmoniser l’utilisation des différents outils d’amélioration génétique en considérant les besoins de l’industrie ;
  • Orienter le développement des outils d’amélioration génétique permettant une sélection précise des reproducteurs.

Le programme d’évaluation génétique des ovins à domicile GenOvis a été créé en 2000 afin de prendre la relève des programmes initiés par le MAPAQ dans ce secteur. Depuis l’été 2011, les deux bases de données (la base de l’Ontario connue sous le nom SFIP et la base des autres provinces canadiennes connue sous le nom GenOvis) ont été fusionnées afin que les données de tous les éleveurs et producteurs canadiens se retrouvent dans la même base de données nationale basée à l’Université de Guelph (CGIL). Le programme est aujourd’hui administré conjointement par le Centre d’expertise en production ovine du Québec (CEPOQ), l’Ontario Sheep Marketing Agency (OSMA) et la Société canadienne des éleveurs de moutons (SCEM).

Les utilisateurs peuvent entrer et consulter leurs données en tout temps sur le Web.

L'objectif du programme GenOvis est d'assister les éleveurs de moutons de race pure, les hybrideurs et les producteurs commerciaux du Canada en leur offrant un programme de testage des ovins à domicile. Ce programme de testage permet d'évaluer efficacement la valeur génétique des reproducteurs potentiels en se basant sur des caractères d'importance économique. GenOvis fournit aussi des données qui permettent de mesurer la productivité du troupeau. Ce programme accessible à tous les éleveurs et producteurs canadiens, est bilingue et le soutien technique offert est disponible en anglais et en français.

Ses principaux objectifs sont :

  • Orienter l’utilisateur en attribuant une valeur objective du niveau génétique de ses sujets évalués pour plusieurs caractères d’intérêt;
  • Fournir des données génétiques sur les qualités bouchères des sujets évalués;
  • Appuyer la sélection de sujets et les choix d’accouplements et de réforme;
  • Outiller l’utilisateur en mesurant la productivité de ses brebis afin de l’orienter dans ces décisions d’élevage;
  • Encourager la consignation d’information sur les animaux évalués;
  • Faciliter la compréhension des différents rapports.

GenOvis a aussi pour but de coordonner les interventions à l’intérieur du schéma génétique ovin québécois et canadien afin de maximiser les résultats.

1) Saisie de donnée

Les utilisateurs ont tout simplement quelques données à mesurer à la ferme. Les données peuvent être saisies directement par l’utilisateur ou via le service de saisie du CEPOQ. Chaque semaine, l’utilisateur a accès aux nouvelles évaluations génétiques de ses sujets. L’équipe génétique s’assure :

  • De la validation des données génétiques sur base régulière;
  • De la conformité des données saisies;
  • De l’amélioration et du développement de l’interface Web pour les utilisateurs.

 2) Encadrement des utilisateurs

Afin d’utiliser de façon judicieuse les évaluations génétiques de leurs sujets, les utilisateurs ont besoin d’encadrement. Les objectifs de l’équipe génétique sont :

  • Assurer un bon encadrement auprès des utilisateurs par l’équipe de génétique du CEPOQ.
  • Maintenir un service uniforme de mesure de l’œil de longe et du gras dorsal à domicile.
  • Bonifier la vulgarisation du secteur génétique.

 3) Diffusion de la génétique dans les élevages

GenOvis un outil indispensable pour les sélectionneurs et une garantie de qualité pour les producteurs commerciaux. Selon les membres du Comité génétique, il constitue la pierre angulaire pour la relance du schéma génétique. La SEMRPQ, en partenariat avec le  CEPOQ, mettra en place les structures requises afin d’assurer une transmission optimale du progrès génétique réalisé à l’ensemble du cheptel. Pour ce faire, seront développés :

  • Des schémas de béliers de référence et d’élite;
  • Des schémas génétiques adaptés à chacune des races ovines.